Accueil > Qualité - Les garanties > Tout savoir sur mon produit bébé
 
  Sécurité du consommateur
  Information et transparence
  Tout savoir sur mon produit bébé

 

 

Mon produit bébé

 
 
 
 
 
 Les lingettes bébé sont-elles aussi sûres que les laits nettoyants ?

Oui, la sécurité et la qualité du produit cosmétique est la même pour tous les produits cosmétiques y compris ceux utilisés dans les lingettes.


Les lingettes bébé contiennent-elles des conservateurs ?

Oui, rares sont les produits qui peuvent se passer de conservateurs, car ils garantissent la qualité et la sécurité du produit. En effet, vous mettez vos doigts dans un pot de crème, votre produit est au contact de l'air… Autant de points qui justifient la présence de conservateurs.


Les conservateurs sont-ils dangereux ?

Non, au contraire ! Ils assurent la sécurité du consommateur. Les conservateurs sont très étudiés et le sont depuis des dizaines d’années. Les conservateurs autorisés sont strictement règlementés, et nécessaires pour la plupart des produits, ils permettent d'éviter les contaminations microbiennes. Le recul des scientifiques et des autorités sur les conservateurs autorisés est important.

 

Le phénoxyéthanol utilisé comme conservateur dans les lingettes bébé est-il dangereux pour mon enfant ?

Non ! Le phénoxyéthanol est un conservateur qui entre dans la formulation de la lotion de la plupart des lingettes bébé du marché. Son rôle indispensable est d’empêcher la contamination microbienne des produits. L'industrie cosmétique est très vigilante sur la sécurité des produits, qu'ils soient destinés aux enfants ou aux adultes.

Le phénoxyéthanol est  un conservateur reconnu comme sûr par les comités scientifiques européens et américains. Par ailleurs, la concentration de phénoxyéthanol dans les lingettes bébé est en général inférieure à la concentration maximum autorisée par le Règlement Européen. Enfin, à noter qu’à l’exception de l’ANSM, aucun autre Etat membre de l’Union Européenne n’a à ce jour émis de réserve à l’encontre du phénoxyéthanol.

 


 Comment interpréter la  recommandation de l’ANSM concernant la présence de Phénoxyéthanol dans les lingettes bébé ?

"Il n'y a pas d'inquiétude, juste une interrogation" Brigitte Heuls, Directrice des dispositifs médicaux thérapeutiques et des cosmétiques à l'ANSM, (AFP, le 17 novembre 2012).

L'Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé a émis, en mai 2012, une recommandation préconisant d'abaisser les concentrations de phénoxyéthanol de 1% à 0,4% pour les produits destinés aux enfants de moins de trois ans et de ne pas l'utiliser dans les produits cosmétiques destinés au siège.

Aucune décision d'interdiction n'a cependant été prise par l'ANSM. L’ANSM a simplement sollicité la Commission Européenne pour avis. Enfin, il est important de noter qu’aucun autre Etat membre de l’Union Européenne n’a à ce jour émis de réserve à l’encontre du phénoxyéthanol.


 Quelle est la législation existante en matière de lingettes bébé pour garantir leur sécurité ?

Le Règlement européen autorise l’utilisation du phénoxyéthanol comme conservateur et fixe à 1% la concentration maximale de ce dernier dans les produits cosmétiques. Dans les faits, la plupart des lingettes bébé du marché sont en dessous de ce seuil. Le comité d'experts indépendants qui conseillent la Commission européenne, le CSSC-Comité Scientifique pour la Sécurité des Consommateurs, a récemment réévalué le phénoxyéthanol et a confirmé son efficacité et sa sécurité pour les produits cosmétiques. Le CSSC précise que l'absorption cutanée est la même chez l’enfant que chez l'adulte sur peau intacte. L’utilisation du phénoxyéthanol a également été confirmée en 2011 aux Etats-Unis lors de la revue des ingrédients cosmétiques menée sous l’autorité de l’agence américaine du médicament (FDA).


Faut-il acheter les produits cosmétiques en pharmacie ou en grande surface ?

C'est un choix de consommation, si vous préférez acheter avec le conseil d'un pharmacien ou dans une grande surface. Tout produit cosmétique mis sur le marché répond aux mêmes exigences de sécurité et d'efficacité.


Si mon enfant fait une réaction allergique aux produits que dois-je faire ?

Les produits cosmétiques destinés à bébé sont formulés pour limiter tout risque d'allergie. Si, malgré ces précautions, votre enfant fait une réaction, alors vous devez consulter un dermatologue allergologue qui pourra identifier la substance responsable de l'allergie. L'allergie est une réaction individuelle, qui n'a pas de lien avec le produit mais avec la personne. La liste d'ingrédients est inscrite sur l'emballage et permet au consommateur de vérifier que le produit qu'il achète ne contient pas l'ingrédient auquel il est allergique.


Comment connaître la composition de mon produit ?

Tous les ingrédients sont listés sur l'emballage et sont visibles par le consommateur au moment de l'acte d'achat. Le langage utilisé est l'INCI, c'est un langage international qui permet de savoir si votre produit contient ou non un ingrédient où que vous soyez dans le monde.

 

 

 

 
Vrai/Faux :
Mon produit bébé
 
 

1.    Pour connaître la date limite d'utilisation du produit de toilette de mon bébé, je regarde la date indiquée sur l'emballage.

 

Vrai 

Les informations sur la durabilité sont indiquées sur l’emballage du produit de toilette de votre enfant.

-       si la durabilité est inférieure à 30 mois, le produit porte la mention "à utiliser de préférence avant..." (ex. : avril 2009),

-       si la durabilité est supérieure à 30 mois, la mention de la "Période après ouverture" (PAO) est indiquée par le symbole d’un pot ouvert avec la durée (ex. : "24M" = 24 mois) pendant laquelle le produit peut, une fois ouvert, être utilisé sans problème, sous réserve d’être conservé dans des conditions normales. Passé ce délai, il est déconseillé d'utiliser le produit.

A noter, la PAO ne s’applique pas aux produits à usage unique (produits "unidoses"), aux produits sans contact avec l’extérieur (aérosols), aux produits sans risque de détérioration (eaux de Cologne, parfums).

 
 

2.    La peau de mon bébé est plus fragile que la peau d'un adulte.

 

Faux

La peau est une barrière contre les agressions extérieures. Elle est composée de trois couches : l'épiderme, le derme et l'hypoderme. La peau de votre bébé et la peau d’un adulte disposent de cette même structure.

L’épiderme de votre bébé est identique à celui d’un adulte. Par conséquent, la peau de votre bébé a une fonction de barrière cutanée et une épaisseur épidermique similaires à celles d’un adulte.

En revanche, le derme et l’hypoderme de votre bébé sont différents de ceux d’un adulte. Les épaisseurs et les fonctionnalités de ces deux couches cutanées chez votre enfant ne sont pas identiques à celles d’un adulte. La perte en eau, par exemple, n’est pas la même ; c’est pourquoi votre bébé peut se déshydrater très rapidement. Toutefois, ces différences ne signifient pas que la peau de votre enfant est plus fragile que celle d’un adulte.

Seuls les prématurés (bébés nés moins de 37 semaines après les dernières règles) ont une peau plus fragile que celle d’un adulte ; c’est la raison pour laquelle, en service de néonatologie, le personnel soignant leur prodigue des soins particuliers. A leur sortie de l’hôpital, les prématurés ont une peau identique à celle d’un bébé né à terme.


3.    Mon bébé ayant une peau atopique ou lésée, je dois lui appliquer une crème spécifique.

 

Vrai

Avoir une peau atopique signifie avoir une dermatite atopique (eczéma). Il s’agit d’une maladie de la peau dont les symptômes sont, entre autres, une peau sèche couverte de plaques rouges et des démangeaisons.

Si votre enfant a une peau atopique, ou des lésions, nous vous conseillons de consulter votre médecin traitant, il pourra éventuellement vous conseiller des produits cosmétiques particulièrement adaptés.

 
 

4.    On trouve n’importe quel ingrédient dans le produit de toilette de mon bébé.

 

Faux

Les ingrédients incorporés dans les produits de toilette pour bébés font l’objet, comme pour tout produit cosmétique, de contrôles très stricts.

Ainsi, la réglementation européenne :

-       fixe la liste des ingrédients interdits (plus de 1 300 substances) et la réactualise régulièrement (en fonction des progrès scientifiques),

-       précise à quelle concentration maximale et dans quelles conditions certaines substances peuvent être utilisées en toute sécurité.

 

Par ailleurs, bien que la barrière cutanée d’un bébé soit identique à celle d’un adulte, certains ingrédients autorisés pour les produits cosmétiques pour adultes (par exemple l’acide salicylique) sont interdits dans les produits de toilette pour bébés, car :

 

1-    les enfants de moins de trois ans disposant d’un système immunitaire immature, ils peuvent être plus sensibles à certaines substances que les adultes. Les bébés sont donc plus susceptibles de déclencher une réaction allergique ;

2-    mis sous occlusion (autrement dit dans un espace fermé, chaud et humide), certains ingrédients peuvent présenter un caractère irritant. Le port de la couche augmente donc le risque d’irritation des fesses d’un bébé ;

3-    le rapport entre la surface du corps et le poids d’un nourrisson n’est pas le même que celui d’un adulte ; par suite, la quantité de produit appliquée sur un bébé est proportionnellement supérieure à celle appliquée sur un adulte. Le rapport poids/surface est pris en compte dans la marge de sécurité de 100 qui tient compte des différences entre tous les individus (homme, femme, enfant, adulte, bébé). Tout risque est donc pris en compte par l'évaluateur de la sécurité.  

 

Aucun ingrédient répondant à un ou plusieurs de ces critères ne peut entrer dans la composition des produits de toilette pour bébés.

 
 

5.    Les produits de toilette pour bébés subissent de nombreux tests de sécurité avant d'être mis sur le marché.

 

Vrai  

La réglementation européenne impose un contrôle très strict de la sécurité des produits cosmétiques destinés aux enfants de moins de trois ans.

 

a) avant leur commercialisation, les produits de toilette pour bébés ainsi que les ingrédients qu’ils contiennent font l'objet d’évaluations de la sécurité adaptées aux caractéristiques des bébés :

 

1-    les bébés n’étant pas encore "propres", il faut leur mettre des couches. La peau en contact avec la couche se trouve dans un milieu clos, chaud et humide. Les tests d’innocuité sont réalisés notamment en tenant compte de ces conditions particulières ;

2-    le rapport surface du corps/poids d’un nourrisson diffère de celui d’un adulte. Cela signifie que la quantité de produit appliquée sur un bébé est proportionnellement supérieure à celle appliquée sur un adulte. Les marges de sécurité déterminant les quantités des ingrédients à incorporer sont donc plus importantes pour les produits de toilette pour bébés.

 

b) une fois mis sur le marché, les produits cosmétiques pour bébés sont contrôlés par les Autorités de Santé. Ces dernières peuvent, à tout moment, ordonner que soit immédiatement retiré du marché tout produit qui ne respecterait pas la réglementation.

 
 

6.    Lors de la toilette de mon bébé, je ne dois pas utiliser des crèmes mais uniquement de l'eau et du savon.

 

Faux

Sauf si votre bébé présente une pathologie cutanée particulière ou s’il est prématuré et hospitalisé en service de néonatologie, la peau de votre enfant est quasi identique à celle d’un adulte ; la barrière cutanée de votre bébé, notamment, est équivalente à celle d’un adulte.

Il n’y a donc pas de raison particulière pour exclure les produits de toilette pour bébés pour les soins de votre enfant, d’autant que ces produits et les ingrédients qui les composent font l’objet d’évaluations d’innocuité adaptées aux caractéristiques des bébés.

 
 

7.    Le "siège" (plus communément appelé "les fesses", "le petit derrière"…) est la partie du corps d'un bébé la plus fragile.

 

Faux

Sauf si la peau est irritée, l’épiderme fessier n’est pas une zone plus fragile que le reste du corps.

Jusqu’à ses trois ans, votre enfant n’est pas forcément "propre" ; c’est la raison pour laquelle vous lui mettez une couche. Les fesses de votre bébé sont donc en permanence dans un milieu chaud et humide. Avec la présence de selles et d’urine, il y a donc risque d’irritation de l’épiderme fessier.

Si votre bébé est sujet à des rougeurs des fesses, vous serez amené(e) à utiliser, pendant ces périodes-là, des produits spécifiquement destinés aux fesses. Ces derniers s’appliquent souvent en couche épaisse, pour isoler les fesses de bébé.

C’est pourquoi ces conditions particulières d’utilisation ont été prises en compte lors de l’évaluation de la sécurité de ces produits de toilette pour bébés.

  FAQ
" Les produits de toilette pour bébé ont-ils une composition particulière ? "
   Lire la réponse
   Consultez la FAQ
   Posez votre question


   Effectuez une recherche


  Informations sur la composition des produits
 Effectuez une recherche
 



Newsletter
 
  Restez connecté(e) avec l'information sur les cosmétiques