Accueil > Qualité - Les garanties > Sécurité du consommateur > Cosmétovigilance
 
  Sécurité du consommateur
    Garantir la sécurité des produits
    Cosmétovigilance
  Information et transparence
  Tout savoir sur mon produit bébé

 

Cosmétovigilance

Bien que les produits aient fait l'objet de toute une série de tests et de contrôles avant de parvenir dans nos salles de bain ou chez le coiffeur ou l'esthéticienne (voir notre animation  la vie du produit) et parce que chaque peau est différente, nul n'est à l'abri d'un effet indésirable.

La surveillance doit donc se poursuivre tout au long de la durée d'utilisation du produit. Pour assurer cette surveillance, un système a été mis en place : la cosmétovigilance.

La loi française définit la cosmétovigilance comme l'ensemble des moyens de surveillance des effets indésirables résultant de l'utilisation des produits cosmétiques. Elle s'exerce sur la totalité des produits cosmétiques après leur mise sur le marché. Ce système est organisé depuis 2004 autour de trois acteurs : les Autorités Sanitaires, les professionnels de la santé (médecins, pharmaciens, etc.) et les responsables des marques (les fabricants). La sécurité et le bien-être du consommateur sont au cœur de leurs préoccupations.

Alerte, effet indésirable !

Les fabricants sont à l'écoute tout au long de l'utilisation des produits via leurs services consommateurs. Si un consommateur constate un effet indésirable et prévient ce service, la marque se saisit aussitôt de ce dossier afin d'apporter une explication à cet effet indésirable et aider le consommateur concerné. L'alerte peut  être également donnée par le médecin du consommateur, auprès de la marque ou directement auprès de l'ANSM. Là encore, le travail en commun des trois acteurs peut être lancé.

Agir, retenir et prévenir

Lors de la survenue d'un effet indésirable grave, le dossier de l'effet indésirable et le dossier scientifique du produit sont analysés ainsi que l'historique des effets indésirables. Lorsqu'une décision de retirer un produit du marché pour des raisons de tolérance est prise, c'est normalement après concertation entre l'ANSM et le fabricant. Le fabricant retire du marché le produit en assurant une information auprès des consommateurs.

Il est à noter qu'un fabricant peut aussi, de sa propre intiative et sans intervention de l'ANSM, rappeler un produit. Il en informe alors les conosmmateurs et les Autorités de contrôle.

L'ANSM répertorie, enregistre et publie les effets indésirables portés à sa connaissance. Au moindre doute, elle organise des contrôles sur les produits.
 
Les travaux des autorités sanitaires sont rendus publics afin qu'ils servent à chacun. Ces données sur les effets indésirables ne conduisent pas systématiquement à un retrait du marché. Dans de nombreux cas elles vont permettre d'améliorer la sécurité du produit (choix des ingrédients, choix des contenants, mode de conditionnement, etc.).
 
Le but de la cosmétovigilance est de maintenir le niveau optimal de protection sanitaire du consommateur.

L'info en + : les marques conservent des exemplaires de chaque produit pour suivre leur évolution. Si vous constatez un effet indésirable, nous vous invitons à consulter votre médecin, à ne pas jeter le produit et à contacter le service-consommateur de la marque concernée. ParlonsCosmetiques met à votre disposition un annuaire des services consommateurs.

 

 

 

 

A jour : mars 2009

  FAQ
" Comment savoir ce qu'il y a dans mon produit ? "
   Lire la réponse
   Consultez la FAQ
   Posez votre question


   Effectuez une recherche


  Informations sur la composition des produits
 Effectuez une recherche
 



Newsletter
 
  Restez connecté(e) avec l'information sur les cosmétiques